Archive

Posts Tagged ‘6e’

Séquence classe médias 6e : fiabilité de l’information sur internet

Avec ma collègue Laura Mougel, nous avons organisé plusieurs séances autour de la fiabilité de l’information sur internet. En voici les principales séances.

Séance : circulation des rumeurs sur les réseaux sociaux (1h)

Objectif : analyser les modalités de diffusion d’une rumeur sur les réseaux sociaux

Déroulement : Cette séance s’appuie sur le diaporama, réalisé par ma collègue L. Mougel, sur la rumeur du report des vacances d’été 2020.

  • Présentation de 2 posts sur le même sujet. Répondre aux questions :
    • Qu’est-ce qui est annoncé ? (voir diapo 2 pour une lecture plus facile) → rumeur
    • Qui est l’auteur des posts et de quand datent-ils ?
    • Quelle est la source de cette info ?
    • Comment l’info est-elle présentée ?
    • Que signifient les petites icônes en bas des posts et à quoi incitent-elles ?
    • Quels sont les émoticônes possibles ? Que signifient-ils ?
  • Commenter les réponses aux tweets
    • Que savons-nous / que déduisons-nous des auteurs ?
    • Quelle réaction est associée à chaque tweet ?
    • L’information a-t-elle beaucoup circulé ? Sur quels réseaux sociaux ?
    • Est-ce qu’un des tweets donne des infos supplémentaires sur l’info ? Qui valide ou non l’info ?
    • Alors pourquoi les internautes partagent-ils leurs réactions ?
    • Qu’en déduit-on sur le fonctionnement des Réseaux sociaux ? → Interactions pour esprit de groupe
  • Conséquences :
    • Qu’est-ce qui est annoncé ? → démenti
    • Comparez les dates ? Comment expliquer cette répétition ?
    • Comment peut-on mettre fin à une rumeur ? → rumeur s’arrête quand on arrête de la diffuser
    • Comment qualifie-t-on ce type de post ? Viral / buzz
  • Conclusion
    • Comment peut-on réagir ? → vérifier la fiabilité en se posant des questions et en recoupant les informations

Bilan : il s’agit ici d’analyser ce qui fait qu’une rumeur se propage sur les réseaux sociaux et non d’évaluer la fiabilité de l’information. Les élèves savent de suite qu’il s’agit d’une rumeur : les vacances de l’année passée n’ont pas été reportées. On essaie de caractériser ici la rumeur sur les réseaux sociaux par sa vitesse et sa facilité de propagation, à l’inverse du démenti.

Séance : rôle des émotions sur les réseaux sociaux (1h30)

Objectif : comprendre le rôle des émotions dans la diffusion sur les réseaux sociaux

Cette séance a été imaginée à la suite de l’assassinat de Samuel Paty. Elle s’appuie sur un extrait d’article expliquant le rôle des réseaux sociaux dans l’attentat.

Déroulement :

  • Questionner les élèves sur ce qu’ils savent sur le meurtre de l’enseignant S. Paty.
  • Distribuer l’extrait de l’article « Lynchage de Samuel Paty sur les réseaux sociaux : comment réguler les algorithmes de haine », écrit par Nathalie Devillier et publié sur The Conversation. Lecture du document à voix haute et explication du vocabulaire. Attribuer à chaque groupe un numéro de paragraphe à synthétiser. Mise en commun de l’essentiel.
    • paragraphe 1 : Les faits ont été faussés et des vidéos mensongères ont circulé. Les vidéos ont été signalées mais les sites (Facebook, Twitter) n’ont pas réagi.
    • paragraphe 2 : Les réseaux sociaux incitent à poster son humeur sans réfléchir. C’est souvent la colère qui est à l’origine de rumeurs, d’accusations. Ils sont les plus partagés.
    • paragraphe 3 : Les plateformes utilisent les désaccords pour augmenter le temps d’utilisation de leurs produits. C’est ce qui génère leurs profits.
    • paragraphe 4 : Vérifier l’information demande de l’effort de la part des internautes : il faut lire l’article en entier avant de partager ou donner son opinion.
  • Distribution de l’infographie bilan sur l’utilisation des réseaux sociaux, à compléter collectivement.
Correction de l’infographie de synthèse sur les réseaux sociaux (à télécharger ci-dessous)

Bilan : Cette séance a lieu alors que les élèves ont déjà échanger sur l’attentat avec l’équipe pédagogique. Pour traiter le sujet sans que cela soit redondant, nous avons choisi l’approche via les réseaux sociaux.

Il est intéressant de faire remarquer que les interactions de partage et de like sont plus facilement accessibles (clic direct) que celles de bloquage et de signalement (au moins 2 clics) !

Séance : fiabilité des sites web : de l’importance de la rubrique « A propos » (1h)

Objectif : évaluer la fiabilité d’un site web

Déroulement : reprise de la séance Déclic critique sur le crocodile des égouts de Paris, proposée par le CLEMI

Bilan : s’il reste du temps, on peut demander aux élèves de trouver d’autres sites parodiques et leur média d’inspiration : Figaro & Le Gorafi, Sud Presse & Nord-presse

Séance : fact-checking à partir d’une vidéo YouTube (2h)

Objectif : évaluer la fiabilité d’une information en croisant les sources

Déroulement : Inspirée de la séance de chasse au canular collaborative, partagée par Raphael Heredia (académie de Besançon)

  • visionnage de la vidéo de l’aigle kidnappeur (video youtube)
  • identification du document collectivement (date, lieu, source)
  • brainstorming sur les indices permettant de vérifier l’information et la façon de chercher à y répondre, par groupe de 4, puis collectivement :
    • quel était le temps à cette date et à cet endroit ? → site météo du jour et jours précédents, à Montréal
    • Y a-t-il des aigles à cet endroit, à cette date ? → carte de la répartition des aigles dans le monde, en fonction des saisons
    • Est-ce qu’un aigle peut emporter un enfant ? → comparer le poids d’un enfant par rapport à celui des proies habituelles d’un aigle
    • Est-ce un montage vidéo ? → lecture à vitesse ralentie pour déceler les bugs potentiels (cf. paramétrage de la vitesse directement dans le lecteur YouTube)
  • répartition des thèmes par groupe de 2
  • mise en recherche (FICHE)
  • synthèse par groupe de 4, puis collectivement
  • cliquer sur “plus” de la présentation de la vidéo pour en afficher la description complète. Le fake est révélé.
  • bilan : Quelles sont les étapes pour vérifier et valider l’information ?
    • identifier l’auteur et la nature du document
    • Relever les éléments de l’information qui peuvent être vérifiés par des recherches croisées
    • Faire des recherches pour comparer les informations
    • Valider ou non l’information donnée
  • Présentation de quelques outils de fact checking : decodex (le monde), vrai ou fake (france info)

Séance bilan : fiabilité de l’information sur internet (2h)

Objectif : créer des ressources synthétisant les étapes de l’évaluation de la fiabilité sur internet

Déroulement :

  • Faire réfléchir sur le bilan des séances précédentes : qu’a-t-on appris ?
  • présentation de l’activité et de ses objectifs : réaliser une méthodologie pour évaluer la fiabilité de l’information à partager avec les autres élèves
  • Réflexion sur la forme de la diffusion : affiche au collège, instagram de la classe médias, lien sur l’ENT
  • En groupe (15 min) :
    • Distribution de deux publications (fiche bilan) (+ vidéoprojection en couleur)
    • A partir de ce que vous avez vu dans les séances précédentes et des questions soulevées par ces posts, lister les étapes à suivre pour évaluer une information diffusée sur les réseaux sociaux
  • Mise en commun par vidéoprojection, sous forme d’arbre décisionnel, réalisé avec Lucidchart (30 min)
    • impression et distribution
  • Mise en forme du bilan : posts instagram (via Canva), chatbot dans PCN, affiches papier
    • Répartition des groupes selon les types de production
    • Distribution des tutoriels pour les ressources numériques
    • Mise en activité
  • Communication des ressources créées

Liens vers le schéma décisionnel réalisé avec Lucidchart.com, le chatbot réalisé avec Landbot.io, les modèles canva.com pour réaliser les posts instagram (modèle 1 et modèle 2)

Bilan : cette séance de bilan demande un gros travail de préparation en amont :

  • brouillon du schéma décisionnel : pour orienter les élèves si besoin et s’assurer que rien ne soit oublié
  • création d’un compte élève canva en amont (le compte professeur est gratuit avec l’adresse académique) et création de modèles à modifier sur canva (en fonction du brouillon du schéma décisionnel) pour privilégier l’attention des élèves sur le fonds, plus que sur la forme
  • création d’un compte landbot pour le chatbot. Attention, au bout de 100 discussions/mois, le service en version freemium ne fonctionne plus. Communiquer très largement dessus risque donc d’être contre-productif.

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

6e histoire : escape game La Malédiction de la momie (+ version numérique)

Pas de compétences en EMI ici, mais un escape game de découverte sur le programme d’histoire de 6e, pensé avec Laura Mougel, sous forme de challenge : créer un jeu qui se sert de l’émulation non pas pour la compétition mais pour la coopération, qui peut être joué simultanément par un groupe nombreux (3 x 6 élèves, soit une petite classe ou un un grand demi-groupe), et qui peut à la fois s’organiser en présentiel et en distanciel.

Modalités :
– niveau : 6e
– discipline : histoire
– nombre d’élèves : 12 à 18
– durée : 2 x 55 min de jeu (si demi-groupes) + 55 min de débriefing (classe entière)
– lieu : CDI
– matériel : vidéoprojecteur + enceintes, tableau blanc (pour noter le rappel des missions), tables organisées en 4 pôles, matériel des énigmes (un système de gommettes permet d’associer le bon matériel à chaque îlot) et décor. Tablettes pour la version numérique en présentiel ; outil de visioconférence permettant la répartition en salle pour une modalité distancielle.

Connaissances / compétences (programme d’histoire-géographie) :

  • Culture (religion, mythes, écriture) de la civilisation de l’Egypte antique
  • Composition / organisation de la société égyptienne antique
  • Repères géographiques de l’Egypte antique
  • Lecture d’une carte de géographie
  • Outils et méthodes des archéologues pour fouiller un site

Le scénario :
Les professeurs viennent de découvrir dans le grenier du collège une très vieille malle qui aurait appartenu à une ancienne professeur du collège, également égyptologue. Comme la découverte est exceptionnelle, les professeurs demandent aux élèves de réaliser une exposition avec les objets de la malle, exposition qui sera ouverte à tous (élèves, parents) et inaugurée par le maire. Bien sûr tout est très très fragile.
Mais en expliquant tout cela, une des professeurs fait malencontreusement chuter une stèle, qui se brise, déclenchant l’apparition d’une momie menaçante. Si son nom n’est pas rétabli en moins de 40 minutes sur la stèle, sa malédiction sera terrible !

En classe, la vidéo sert à la fois d’introduction, de minuteur et de final d’échec. Elle est intégrée dans l’interface Genially vidéoprojetée.

L’organisation :
Les élèves sont répartis spatialement, en trois groupes homogènes d’hétérogénéité (c’est à dire que dans chaque groupe, il y a autant d’élèves scolaires, peu scolaires, timides, agités…). Pour faciliter la mise en activité des élèves les plus en retrait, nous les avons désignés comme « relais », cette fonction étant identifiable par le port d’un foulard de couleur (1 par équipe). Le relais est le seul membre du groupe a pouvoir sortir de la zone de travail attribuée pour communiquer avec les autres équipes, manipuler la stèle, demander expressément un coup de pouce aux professeurs…

Les énigmes :
Chaque espace dédié à un groupe comprend au moins une table sur laquelle sont déposés une boussole (pour rappeler les points cardinaux), des morceaux de parchemins (permettant de reconstituer un puzzle), un livret de l’égyptologue rempli de notes, une boîte de fouille carroyée dissimulant, grâce à du sable, des tessons illustrés de hiéroglyphes, un pinceau, un labyrinthe sous forme de pyramide 3D, une carte postale, une publicité et une affiche.
Bien que le mode de résolution des énigmes soit identique à tous les groupes, les réponses en sont différentes. Cela permet à chaque groupe de trouver le statut, l’amulette ou le dieu vénéré de la momie, ainsi qu’une partie de l’information nécessaire pour identifier la cité par recoupement.
En cas de difficulté, les professeurs peuvent distribuer des énigmes complémentaires servant d’indices.

Lire la suite…
Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : , ,

6e : 1h pour les convaincre de revenir au CDI

Depuis la réforme du collège, je n’ai plus d’heures fixes dans l’emploi du temps des élèves de 6e. Il a donc fallu revenir à une présentation du CDI, si possible en début d’année 😉 et sur le temps des cours des collègues. Cette séance doit donner un aperçu de ce qu’on trouve au CDI et de son fonctionnement, dans une forme pas trop rébarbative. En effet, c’est un peu notre test d’embauche auprès des nouveaux élèves : va-t-on les convaincre de revenir de leur plein gré ?

 

Modalités :

  • discipline : Lettres ou lors d’un cours du professeur-principal
  • niveau : 6e
  • effectif : demi-classe
  • durée : 55 min
  • lieu : CDI
  • matériel : Fiche CDI + 1 exemplaire de chaque type d’ouvrages présents au CDI (album, encyclopédie, atlas, romans, documentaire thématique)

Objectifs : A la fin de la séance, les élèves sont capables de :

  • expliciter le rôle et le fonctionnement du CDI
  • distinguer et définir 2 types de documents : fiction et documentaire

 

DÉROULEMENT : 

Partie 1 : Qu’est-ce que le CDI ? (15 min)

  • Se présenter en tant que professeur-documentaliste. Expliquer son rôle : gestion de la bibliothèque + enseignement de l’information (comment chercher, comment comprendre et comment transmettre l’information). Donner des exemples de séances qui se feront dans l’année ou dans la suite de la scolarité.
  • Demander ce que signifie CDI : centre de documentation et d’information.
  • Demander d’observer ce que l’on trouve au CDI : livres, ordinateurs, coussins, tables/chaises
  • Demander d’en déduire à quoi sert le CDI : faire des recherches, faire ses devoirs / travailler, lire / emprunter des livres, utiliser les ordinateurs
  • Demander d’en déduire les règles du CDI qui permettront à chacun de pouvoir faire les activités vues précédemment : être calme, parler bas, respecter les autres
  • Demander ou informer sur les modalités de venue au CDI : horaires, récréations, permanences, temps du midi

Partie 2 : que trouve-t-on au CDI ? (25 min)

  • Dire qu’à présent on va s’intéresser aux différentes ressources papier du CDI.
  • Présenter la feuille d’activité et demander ce que sont les mots-croisés et comment y joue-t-on : s’aider des définitions pour trouver les mots dont les lettres rempliront les cases. Attention à l’orthographe !
  • Indiquer que les élèves devront utiliser les panneaux signalétiques pour trouver les solutions. Il faut donc se déplacer dans le CDI pour les trouver. L’activité se fait seul ou à plusieurs. Donner un délai de 10 minutes et distribuer les feuilles.
  • Aider les élèves ayant des difficultés à réaliser le travail : quel type de livres connais-tu ? Trouve le panneau qui donne son emplacement. A quelle définition tu penses que cela correspond le mieux ? Est-ce que le nombre de lettres correspond aux nombres de cases ?…
  • Au bout de 10-15 minutes, faire revenir les élèves à leur table, même si le jeu n’est pas complété entièrement. Demander aux élèves de lire une définition et d’en donner la solution. Réécrire l’ensemble des solutions au tableau en 2 colonnes : documentaire / fiction (sans intitulé de colonne !). Pour les documents les moins connus, montrer et faire feuilleter un exemplaire en expliquant les caractéristiques (notamment pour les albums, les encyclopédies et les atlas).
  • Demander aux élèves de trouver les 2 mots mystères en reportant les lettres des cases chiffrées aux endroits dédiés. Faire lire la définition du premier mot mystère et la solution. L’écrire sur le tableau dans la colonne fiction. Procéder de même pour le deuxième mot : documentaire.
  • Demander une grande attention des élèves et expliquer que les deux mots mystères sont les plus importants de la séance : il faut savoir distinguer ce qui est inventé / faux (F comme fiction) de ce qui donne des connaissances vérifiées / vrai (AI comme documentaire). Les élèves encadrent, signalent les deux mots avec des cœurs, un panneau « attention ! »… Puis leur demander de répondre oralement tous ensemble aux prochaines questions une fois que le signal sera donné. « Je fais un exposé sur les dinosaures en SVT, quel type de livre je vais chercher ? » → DOCUMENTAIRE ; « j’ai envie de me détendre en lisant une histoire avec des licornes, quel type je vais emprunter ? » → FICTION

Partie 3 : comment trouve-t-on un livre au CDI ? (10 min)

  • Faire remarquer la signalétique murale « fiction » et « documentaire ». Les livres sont donc rangés à des endroits différents. Pour savoir comment ils le sont, faire lire la partie sur la cote, l’adresse du livre.
  • Pour vérifier que la cote est comprise, demander par quelle lettre commence la cote de cet album et quel type de livre est celui dont la cote commence par P. Puis en s’aidant de la signalétique murale, par quel chiffre commence les cotes d’un livre sur les jeux vidéos.
  • Expliquer que la cote est une adresse. Demander comment dans la vie courante se rend-on à un endroit qu’on ne connait pas déjà. Expliquer que esidoc est le GPS du CDI : il permet de donner la localisation des tous les ouvrages du CDI
  • A l’aide du vidéo-projecteur, montrer les étapes pour se connecter sur esidoc via l’ENT et comment chercher la cote d’un livre selon un titre suggéré par un élève. Ce dernier va chercher le livre.

Partie 4 : bilan (2 min)

  • Redemander la différence entre fiction et documentaire
  • Ramasser les feuilles marquées du nom des élèves. Leur redistribution ultérieurement est l’occasion de rappeler les notions de fiction et de documentaire.

Partie 5 : pour les groupes les plus rapides

  • temps de lecture libre sur le restant de l’heure

 

Document :

Cliquez sur l’image pour télécharger le document au format docx

BILAN :

La séance a été faite début octobre. Un certain nombre d’élèves étaient donc déjà venus au CDI et ont pu renseigner leurs camarades sur les horaires, les modalités d’accès, les règles… Les mots croisés et les mots-mystères ont été appréciés des élèves. Les premiers groupes de chaque classe ont donc fait la « pub » pour cette séance aux seconds groupes. A la suite de la séance, des élèves sont venus s’inscrire aux clubs (rapide évocation dans la partie 1). Donc, l’entretien s’est bien passé : ils reviendront !

Pour la partie théorique distinction documentaire/fiction, je n’ai pas encore redistribué les feuilles. Je verrai à ce moment-là ce qu’ils en auront retenu, et j’insisterai pour qu’il en retienne d’avantage ! ;D

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

Séance EMI : Analyse d’une photographie de presse, avec Dysturb

août 2, 2019 4 commentaires

Modalités :

  • Contexte : classe médias
  • Nombre d’élèves : 16
  • Niveau : 6ème
  • Lieu : CDI (avec ordinateurs)
  • Durée : 2 x 55 min
  • Matériel : reproductions des photographies de presse Dysturb (un exemplaire de chaque sans légende, et un autre avec légende) et des dossiers associés + un padlet reprenant l’ensemble des photos et ouvert à l’écriture + un ordinateur par groupe
 

Objectifs :

  • Décrire la composition graphique d’une photographie
  • Identifier l’intention de l’auteur du document, l’expression d’un point de vue particulier
  • Identifier la complémentarité image/texte de légende

 

Pré-requis :

  • Qu’est-ce qu’une information ?

 

DÉROULÉ DE LA SÉANCE

  • Répartir les élèves par groupe de 3.
  • Introduction – 5 min :
    • Rappel : Quelles sont les différentes formes de l’information ? texte, image, son
    • Comment appelle-t-on le journaliste chargé de prendre des photos ? journaliste reporter-photographe
    • Annonce : rencontre prévue avec Pierre Terdjman, photo-journaliste et co-fondateur de Dysturb, une association promouvant la photographie de presse. But : étudier, élire et coller une (très grande) affiche représentant une photo de presse dans la cour du collège.
  • Activité : Etude d’une photographie de presse – 30min
    • Donner les consignes en montrant le document de travail : après avoir tiré au sort une photographie non-légendée (parmi celles proposées par Dysturb) par groupe, il est demandé de l’analyser : 1) ce que je vois, 2) ce que je ressens, 3) ce que j’interprète. Une fois les 3 premières parties complétées, la version de la photographie légendée sera donnée aux élèves pour remplir la dernière partie de la fiche d’analyse : 4) quelles informations me sont nécessaires pour comprendre ?.
    • Distribuer une image par groupe (sans légende) et une fiche d’analyse par élèves. Les mettre au travail.

Cliquer sur l’image pour télécharger la fiche d’analyse d’une photographie de presse au format .docx

Lire la suite…

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

Semaine de la Presse : titres et groupes nominaux en 6e

Petit retour sur une séance effectuée lors de la semaine de la presse, en mars dernier, en collaboration avec la collègue de français.


Modalités :

  • Contexte : 1 heure de lettres
  • Nombre d’élèves : classe entière (24 élèves)
  • Niveau : 6ème
  • Lieu : salle de cours
  • Durée : 1 séances de 55 min
  • Matériel : photocopies d’une double page d’une magazine Okapi

Objectifs :

  • S’exprimer en groupes nominaux
  • Synthétiser une information en un titre
  • Distinguer titres informatifs et titres incitatifs


Pré-requis :

  • Etude des groupes nominaux en cours de lettres
  • Devoir : Découper et amener un article de journal ou magazine en classe

 

DÉROULÉ DE LA SÉANCE

  • Répartir les élèves par groupe de 4.
  • Introduction – 5 min :
    • Présentation de la semaine de la presse et des médias et des activités proposées au CDI sur ce thème
    • Série de questionnements sur le vocabulaire et les définition des médias
      • Qu’est-ce qu’un média ? un moyen de communication qui diffuse des informations à un large public
      • Quels sont les principaux types de médias ? presse, télévision, web, radio
      • Qu’appelle-t-on la presse ? journaux, magazine (car historiquement « presse à imprimer » pour déposer de l’encre sur les feuilles de papier)
    • Retour sur les pré-requis disciplinaires
      • Qu’est-ce qu’un groupe nominal ? un ensemble de mots regroupés autour d’un nom noyau
  • Activité : Un titre, à quoi ça sert ? – 5 min
    • A partir des articles amenés en classe :
      • De quoi se compose un article de presse ? une illustration (photo, dessin de presse), un titre, des paragraphes
      • Faire lire quelques titres et les réécrire en 2 colonnes non labellisées (titres informatifs, titres incitatifs). Demander aux élèves d’essayer de deviner la raison du classement. Expliquer : le titre informatif apporte l’essentiel de l’information alors que le titre incitatif attise la curiosité en taisant certaines informations. Labelliser les colonnes
  • Activité : Un titre pour chaque article – 30 min
    • A partir de la photocopie d’Okapi :
      • Demander aux élèves de choisir 2 ou 3 articles et d’en écrire les titres, incitatifs ou informatifs (15 min)
      • Mise en commun à l’oral : Chaque groupe propose un titre pour un article et indique s’il est incitatif ou informatif. Les autres groupes peuvent commenter ce titre et proposer le leur. 
      • En correction, au tableau, écrire les titres choisis et entre parenthèses incitatifs ou informatifs. Si aucun titre n’a été trouvé par un groupe pour un article, faire écrire le titre inscrit au tableau.
  • Conclusion – 5 min:
    • Il existe 2 types de titres : incitatifs et informatifs. Le but d’un titre est de donner envie de lire un article en entier (pour un complément d’information ou pour assouvir une curiosité).


Extrait du magazine Okapi, n°1083, du 1er février 2019 :

 

Bilan :

Cette séance a été faite avec deux classes. Dans la première version, nous avions demandé aux élèves de trouver l’ensemble des titres de la double page, mais aucun groupe n’y est parvenu. Dans la deuxième version, nous avons réduit à 3 titres par groupe. Cependant, les élèves prenaient beaucoup de temps à lire l’ensemble des articles avant de choisir sur lesquels ils allaient travailler. Résultat, certains groupes n’ont pu trouver que 2 titres. Du coup, pour une réédition, je pense qu’il faudrait limiter à une seule page d’articles (et non une double page). En effet, il reste important pour les élèves de lire l’ensemble des articles afin de nourrir la discussion sur les titres trouvés par leurs camarades.

Les titres les plus facilement trouvés ont été les titres informatifs.

 

Intégrer un éditeur en ligne de critique de lecture dans Esidoc (ou ailleurs !)

juillet 30, 2019 2 commentaires

L’année passée, deux classes de 6e ont été inscrites au Prix Tatoulu. Il s’agit de lire une sélection de 6 livres, d’échanger autour de ces lectures sous forme de débats, puis de voter individuellement pour un livre (celui qui  a le plus plu, celui qui a le plus suscité de questions…).

Dans ce contexte, nous avons voulu, avec ma collègue de lettres, faire rédiger de petites critiques de lecture aux élèves. Cet exercice permet de s’assurer que l’histoire est bien comprise (résumé), que les thèmes et les enjeux de l’histoire ont bien été identifiés, ainsi que d’expliciter les émotions que la lecture suscite. La critique permet également d’initier à l’argumentation (au programme officiel de 4e).

Devant l’hétérogénéité de niveau des élèves face à l’écrit, j’ai eu l’idée de m’inspirer de Data-Danse. Réalisée dans le cadre d’un partenariat entre huit acteurs, dont le Palais de Chaillot, le Centre National de la Danse et le ministère de la culture, Data-Danse est une plateforme numérique interactive qui aide les spectateurs à retranscrire ce qui a été observé et ressenti lors d’un spectacle de danse et à en formuler un avis grâce à un questionnaire guidé. Un article est rédigé automatiquement à partir des réponses. Cela permet aux élèves de dépasser le sentiment de n’avoir rien à dire et les difficultés à s’exprimer à l’écrit. Une fois que le problème de fonds est résolu, on pourra travailler celui de la forme dans un second temps.

C’est donc dans cette optique que j’ai codé un questionnaire guidé, inspiré de Data-Danse et intégré dans Esidoc, qui permet de générer facilement de courtes critiques de lecture.

Pour tester l’éditeur en ligne de critique de lecture, rendez-vous sur l’esidoc du collège.

Cliquez sur l’aperçu pour être redirigé sur l’esidoc du collège.

Il existe également une version papier.

Cliquez sur l’aperçu pour télécharger le questionnaire guidé au format docx.

 

Pour à votre tour, intégrer l’éditeur dans un site web ou votre portail documentaire, il vous faudra copier-coller l’ensemble du code ci-dessous. N’oubliez pas : le code est à coller dans l’éditeur HTML !

MISE A JOUR : nouvelles explications pour la V2 d’esidoc
Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils Étiquettes : , ,

Info-doc : introduction à internet (vocabulaire)

janvier 23, 2016 4 commentaires

Voici la séance proposée par Laure-Estelle Moulin et Léa Tremblay, deux stagiaires de l’ESPE de Paris qui ont enrichi le CDI de leur présence pendant 4 semaines.

Cette séance est la première de la séquence consacrée à Internet. Il s’agit de clarifier des termes qu’on aura de cesse d’utiliser dans les séances suivantes : internet, web, navigateur, moteur de recherche et URL.

Partie 1 : Définitions des termes via un remue-méninges

Après avoir écrit « Internet » au tableau, on demande aux élèves quels outils utilisent-ils pour aller sur internet et à quoi associent-ils ce mot. Les idées des élèves sont inscrits au tableau selon la configuration de l’infographie qui leur sera distribuée plus tard. Une fois le brainstorming terminé, le professeur demande aux élèves quels sont les points communs entre les différents groupes de mots / quelle est la fonctionnalité des outils. Il relie graphiquement les termes et explicite les liens entre eux. Le but est de montrer la distinction entre les différents termes et d’aboutir à une définition.
Par la suite, on distribue aux élèves la fiche de cours et on compare l’infographie avec le tableau pour trouver ce qui aurait été oublié.

Infographie : vocabulaire du web L.E. moulin, L. Tremblay

Partie 2: Exercices

Pour vérifier que les élèves ont bien compris les définitions, ils sont amenés à faire un petit exercice sous forme de devinette (Je sers à… Qui suis-je ?). Quand leur travail a été vérifié et corrigé, les élèves sont invités à répondre à un quiz via esidoc.Ce quiz peut être multijoueur. Mais pour leur première partie, il est demandé aux élèves d’affronter l’ordinateur (afin d’éviter de perdre du temps sur le choix des pseudos, des avatars…).

Bilan :

Il semblerait que les élèves aient acquis le vocabulaire et parviennent à dissocier des termes souvent confondus dans la langue générale, comme on a pu le constater sur les séances suivantes.

Le jeu en ligne est un excellent moyen de motiver les élèves à réfléchir et à apprendre, car ils veulent à tout prix gagner contre l’ordinateur (ou leurs copains). Ils demandent d’ailleurs à pouvoir s’entraîner en dehors des cours d’info-doc.

 

Documents associés :
* la fiche élève avec infographie, exercice de compréhension et explications pour retrouver le quiz sur esidoc.
* le Quiz « vocabulaire d’internet » via esidoc, réalisé avec Learningapps

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

CDI escape : un jeu d’énigmes pour finir l’année

juillet 7, 2015 10 commentaires

Il y a deux mois, j’ai fait un escape game. Le principe : résoudre des énigmes pour trouver le code qui permettra de sortir de la pièce dans laquelle nous sommes enfermés, en moins d’une heure. Je recommande vivement !

Tout ça pour dire que cela m’a donné des idées pour la dernière séance d’info-doc. Attention, pas question d’enfermer les élèves ! Ce sont des surprises contenues dans des boîtes cadenassées qu’il fallait libérer avant que la sonnerie ne résonne… Bien entendu, ce jeu permettait de réviser l’ensemble des connaissances et compétences vues dans l’année : se repérer dans le CDI, chercher un livre avec esidoc, connaitre le vocabulaire de l’internet, utiliser les outils du livre, etc.

Et pour accroitre la motivation (parce quand les élèves ne trouvent pas, ils ont tendance à baisser les bras), j’ai ajouté un peu de concurrence : il y avait 2 groupes qui avançaient à leur rythme (mais bizarrement, l’un d’eux avançait toujours beaucoup plus rapidement…).

Voici les énigmes. Je ne donnerai pas les réponses ici. Les élèves risqueraient de tomber dessus l’année prochaine ! 😉

A télécharger : CDI escape indices

 

matériel : pour 2 groupes de 5/6 élèves

  • 4 boîtes cadenassées et opaques (ex: urnes de vote en bois)
  • 4 cadenas à 3 chiffres
  • des friandises
  • des petits papiers « énigmes » dont seul le premier est donné au groupe (les autres sont à trouver grâce à la résolution de l’énigme précédente).

Bilan : Ils ont adoré ! j’ai même eu le droit à « Madame, vous êtres notre prof préférée ». C’est dire !
En fonction du niveau des élèves, le jeu a duré entre 30 min et 1h. Le plus dur pour eux a été d’évaluer la fiabilité des sites. Ceux qui avaient fini avaient le droit de manger leur bonbon en lisant pour le reste de l’heure.

Voir aussi : Progression annuelle Info-doc 6e 2014-2015

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

Info-doc 5-6-7-8-9 (6e) : recherche sur le web

Il est vrai que cette année, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour mettre en ligne mes séances. J’ai donc beaucoup de retard dans les publications. Mais comme j’aimerais tout de même profiter de ces vacances, j’espère que vous me pardonnerez si je mets toutes les séances les unes à la suite des autres et que je détaille moins que d’habitude… Bonnes vacances !

  • Séance 5 : comprendre le web

Cette séance commence par une allégorie pour comprendre les relations entre internet, web, navigateur, moteur de recherche et URL. Cela n’a pas du tout fonctionné. Il faudra que je propose autre chose (un schéma ?) pour l’année prochaine.

Pour réaliser le deuxième exercice, je m’appuie sur la vidéo que j’ai réalisée l’année dernière :

Enfin, pour finir la séance, un petit jeu a été proposé, réalisé avec learningapps : Vocabulaire d’internet : course de chevaux

A télécharger : InfoDoc5_vocabulaire du web (fiche élève + correction)

  • Séance 6 : fiabilité du web

On commence cette séance par la projection du mini film : Vinz et Lou, Tout n’est pas toujours vrai sur internet ! Les élèves sont amenés à se demander pourquoi les camarades de Vinz se moquent et qu’est-ce que Vinz aurait dû faire pour éviter cette situation.

Après avoir complété la fiche de cours, je propose aux élèves de jouer à un jeu sur learningapps (les différents types de site web) puis par un autre créé par les bibliothèques de Montréal (Escouade B)

A télécharger : InfoDoc6_fiabilite du web (fiche élève + correction)

  • Séance 7 : fonctionnement d’un moteur de recherche

Cette séance reprend la séance et la vidéo de l’année dernière. Pas de jeu cette fois-ci car elle est très longue.

A télécharger : InfoDoc7_moteur de recherche (fiche élève + correction)

  • Séance 8 : Les encyclopédies

Le premier réflexe des élèves quand ils ont un exposé à faire, c’est de filer sur wikipedia. Du coup, il paraît inévitable de consacrer une séance dessus. Le collège étant abonné à Universalis Junior, cette séance est également l’occasion de leur présenter la ressource.

Pour éviter que les élèves perdent trop de temps à réécrire la définition d’encyclopédie proposée par chaque encyclopédie, j’ai préparé à l’avance des petits papiers sur lesquels la définition copiée. Je les donne aux élèves après que chacun d’eux m’ait montré qu’ils ont bel et bien trouvé la définition sur leur écran.

A la fin, il est proposé aux élèves de faire « Mission Willy » sur le site Missions IRD

A télécharger : InfoDoc8_encyclopedie (fiche élève + correction)

  • Séance 9 : faire un exposé (évaluation / bilan)

Pour évaluer les connaissances et les compétences acquises lors de ce semestre, un exposé sur les animaux, en collaboration avec les SVT/EIST est demandé. Il s’agit en 3h de :

  • effectuer des recherches en prenant en compte les 5W
  • mettre en forme un diaporama sur Open Office (démonstration en 3 étapes en début de la 2e heure)
  • présenter l’exposé devant la classe en respectant le chronomètre (1 à 2 min en solo ; 2 à 3 min en binôme)

A télécharger : InfoDoc9_exposeoral (fiche élève + correction + liste exposé + tuto/trame diaporama)

grille d’évaluation de l’exposé et du diaporama

exemple de diaporama élève : sara sarah tatou 6°3

Voir aussi : Progression annuelle Info-doc 6e 2014-2015

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,

Info-doc 4 (6e) : réaliser une affiche

juillet 7, 2015 1 commentaire

Cette séance se déroule en 3h (donc 1 mois et demi à raison d’un cours par quinzaine). C’est une évaluation qui demande aux élèves de mobiliser l’ensemble des connaissances et des compétences vues dans les 3 séances précédentes.

Partie 1 : qu’est-ce qu’une affiche réussie ? (30 min)

  • Accrocher au tableau 2 affiches. Demander de voter à main levée pour celle que les élèves préfèrent. Demander pourquoi votent-ils tous pour la même. En déduire que c’est la plus réussie. 05032015820 05032015821
  • Demander aux élèves les différences entre les 2 affiches et les lister au tableau (titre écrit en gros, couleurs, soin…)
  • Distribuer la fiche de cours et lire la grille des critères de l’affiche. Repérer les critères qui auraient été oubliés par les élèves lors de l’exercice précédent.

Partie 2 : Recherche d’information (1h)

  • Présenter le projet aux élèves : ils auront 3 séances pour préparer une affiche sur un thème d’histoire, qu’ils présenteront en cours d’histoire. Faire noter dans les agendas la date de l’exposé.
  • Répartir les différents sujets entre les élèves.
  • Les laisser commencer les recherches, en insistant sur le fait que les réponses ne doivent pas être des phrases.
  • Faire une pause et faire un point sur la démarche utilisée jusqu’à présent par les élèves (esidoc, sommaire, index, glossaire).
  • Le questionnaire est complété au cours de la deuxième heure.

Partie 3: Mise en forme de l’affiche (1h30)

  • Ne pas oublier d’afficher les 2 affiches modèles (et anti-modèle).
  • Aider les élèves à construire l’affiche.
  • Chaque groupe a le droit de faire photocopier une illustration du livre pour son affiche.

Partie 4: Présentation en cours d’histoire (1h)

  • Notation avec le professeur d’histoire. La note a compté dans la moyenne d’histoire, mais une appréciation spécifique en « info-doc » a été ajoutée dans le bulletin.

Remarques / Bilan :

Cette séance est très lourde en préparation. Il a fallu voir avec le professeur d’histoire les sujets qui pouvaient être abordés ou approfondis via l’affiche ; trouver des livres au CDI sur ces thématiques et construits avec véritablement un sommaire et un index ; pour chaque livre trouver une quinzaine de questions et les répartir en 3 sous parties ; s’assurer que la thématique permette de retrouver dans esidoc facilement le livre (modifier la notice si nécessaire). Finalement, la majorité des élèves n’a pas réussi à finir l’affiche en 3h et a dû l’emporter chez eux pour la terminer.

A téléchargerInfoDoc4_réaliser une affiche

Exemple de réalisation d’élèves :

03032015811

Voir aussi : Progression annuelle Info-doc 6e 2014-2015

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : ,