Archive

Archive for the ‘Etudiants 2.0’ Category

Tutoriel Yahoo Pipes : combiner plusieurs flux RSS et les filtrer selon des mots-clés

Lors de votre veille, il peut être pertinent de suivre des sources d’informations généralistes sous forme de flux RSS. Cependant, pour ne pas crouler sous les actualités qui n’ont pas de lien direct avec votre sujet de recherche, il faut pouvoir filtrer ces flux pour ne garder que les actualités correspondant à vos mots-clés.

 

Yahoo Pipes permet à la fois de :

  • combiner plusieurs sources pour former un unique flux RSS intégrable dans votre agrégateur de flux préféré
  • filtrer les flux RSS par mots-clés pour ne garder que les actualités qui ont un rapport direct avec votre thématique de veille

Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, CDI, Etudiants 2.0 Étiquettes : ,

Ateliers : Veille informationnelle et identité numérique du doctorant 2.0

Les doctorants du laboratoire ESPACES, NATURE ET CULTURE

(UMR 8185 ENeC/Cnrs/Paris IV/Paris 8)

vous invitent aux ateliers informatiques :

« Veille et identité numérique du doctorant 2.0 : quels outils pour optimiser sa stratégie de recherche et la diffusion de ses travaux ? »

animé par Claire CASSAIGNE (professeur-documentaliste)

Mercredi 21 mars 2012  // 17h30 – 19h00
Maîtriser les flux d’information : flux RSS ; alertes ; social bookmarking ; gestionnaire bibliographique

Mercredi 4 avril 2012 // 17h30 – 19h30
Promouvoir ses travaux : droits d’auteur et Internet (licences libres, archives ouvertes) ; carnet de recherche en ligne ; réseaux sociaux professionnels

Institut de Géographie (191 rue Saint-Jacques, 75005 Paris), rez-de-chaussée, salle 005 

Entrée libre (doctorants, masters, tout public). Priorité aux 25 premiers inscrits sur tinyurl.com/DoctorantGeo

Support de conférence : diaporama en pdf et carte heuristique dynamique en ligne.

Catégories :Etudiants 2.0 Étiquettes : ,

Comparatif Issuu, Calameo, Scribd, Slideshare et Google viewer

mars 10, 2011 9 commentaires

Pour un chercheur, partager ses travaux peut permettre d’accroître sa visibilité (et donc sa notoriété). Mais encore faut-il choisir l’outil adapté.

Voici un comparatif des principaux outils de publication en ligne « grand public » qui pourront permettre une première publication de vos supports de conférences et articles avant leur intégration dans les archives ouvertes. Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, CDI, Etudiants 2.0 Étiquettes :

Outil de gestion bibliographique : Zotero

février 17, 2011 3 commentaires

Zotero est un outil de gestion bibliographique, qui se présente comme une extension du navigateur Firefox. Il nécessite donc ce navigateur pour fonctionner (mais pas nécessairement une connexion à Internet).

Caractéristique générale:

Il permet de stocker, classer, partager des références bibliographiques (ressources papiers ou électroniques) et d’éditer automatiquement des bibliographies. Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, CDI, Etudiants 2.0 Étiquettes : ,

Les alertes : entre moteur de recherche et flux RSS

Pour répondre à un besoin d’information, plusieurs outils sont à notre disposition :

  • les moteurs de recherche

– recherche ponctuelle

– par mots-clés

– de façon manuelle

=> les moins : long et fastidieux

le plus : permet de découvrir de nouvelles sources sur le sujet souhaité

 

– recherche continue (veille)

– par sources

– de façon automatique

=> les moins : nombre de sources restreint à celles définies préalablement

le plus : rapide et autonome

 

Les alertes sont des dispositifs qui se trouvent à la croisée de ces outils et en combinent les atouts.  Ils permettent :

– la recherche en continue

– par mots-clés

– de façon automatique

Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, Etudiants 2.0 Étiquettes : , ,

Aide à la bibliographie : les services de référence virtuels des bibliothèques

Les services de référence virtuels constituent un service numérique gratuit, offert par des bibliothèques, et proposant de répondre à distance (par mail, forum, messagerie instantanée ou courrier) à des questions d’ordre :

  • bibliographique : Quelles sont les grandes références sur … ?
  • méthodologique : Quels outils utiliser pour une recherche sur … ?
  • pratique : Comment accéder au document … ?
  • factuel : Quelle est la définition de … ? En quelle année … ?

Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, Etudiants 2.0 Étiquettes :

Wiki : définition et enjeux

Un wiki est un outil d’écriture collaborative en ligne : il permet des interactions entre usagers et contenus Il est intégré dans une page Web classique.


La lecture et l’écriture du wiki peuvent :

  • être ouvertes à tous : les visiteurs anonymes sont cependant identifiés automatiquement par leur adresse IP.
    Ex : Wikipédia
  • être soumises à inscription (qui, elle, est ouverte à tous) : n’importe quel utilisateur ayant un compte peut alors modifier le contenu.
    Ex : les contributeurs zélés de Wikipédia
  • n’être autorisées qu’aux seuls « invités » : l’administrateur envoie un mail-invitation aux collaborateurs.
    Ex : Google Document



Les avantages sont de deux ordres :

  1. celui de l’intelligence collective : la synergie créée par la collaboration des membres d’une communauté fait émerger des facultés de représentation, de création et d’apprentissage supérieures à celles des individus isolés. (Wikipédia)
    Autrement dit, on obtient de meilleurs résultats si on y travaille à plusieurs.
  2. celui du gain de temps et de performance : le wiki évite l’envoi de mails multiples pour diffuser les modifications et les nouvelles sauvegardes. Il permet ainsi d’être sûr que tous les collaborateurs aient accès à la dernière version en cours. Toutes les étapes de création sont enregistrées pour permettre un suivi des modifications.

Comparaison du travail collaboratif avec et sans wiki, sur Zoho.com

Catégories :Etudiants 2.0 Étiquettes :

Agrégateur de flux RSS : comparatif de Netvibes et Google Reader

Les agrégateurs de flux sont des outils qui permettent de rassembler et d’organiser des flux RSS de sources différentes afin d’en faciliter la consultation rapide. Ils font partie intégrante de la veille informationnelle.

Voici un tableau comparatif de deux de ces agrégateurs : Netvibes et Google Reader.

Netvibes

Google Reader

Caractéristiques générales de l’affichage

– Interface visuellement agréable et personnalisable facilement

– Organisation des flux sous forme d’onglets

– Affichage des flux sous forme de modules (un « widget » par flux RSS) ou de liste

– Configuration facile des options d’affichage des flux dans chaque module

– Sous forme de liste, affichage de l’ensemble de tous les flux, de l’ensemble des flux d’un onglet ou d’un flux en particulier

Consultation du contenu du flux (élément développé et non simple titre) sans quitter l’agrégateur
– Interface sobre et fonctionnelle, non personnalisable

– Organisation des flux en dossier

– Affichage en une seule liste de l’ensemble de tous les flux, de l’ensemble des flux d’un dossier, ou d’un flux en particulier

Consultation du contenu du flux (élément développé et non simple titre) sans quitter l’agrégateur

– Possibilité le régler le degré d’antériorité des éléments à afficher (un jour, une semaine ou deux semaines).

Points forts

– Possibilité de marquer les éléments « à lire plus tard » pour les espaces privés

– Possibilité d’ajouter des modules pratiques (post-it, sites, photo, calculette, agenda…)

« Dashboards » privés et publics

Importation et exportation d’un ensemble de flux à partir/vers d’autres agrégateurs (format OPML).
Liste de suivi des éléments intéressants pour en faciliter la relecture

– Ajout de tags aux éléments des flux pour les retrouver aisément

– Ajout de notes (commentaire) aux éléments des flux

Statistiques de lecture des flux qui permettent d’affiner la veille et d’afficher les éléments selon le « tri magique » (en fonction des statistiques de lecture personnelles et des recommandations des autres utilisateurs)

Partage aisé des éléments de flux (sous forme de liste de partage ou via les réseaux sociaux et le social bookmarking) et abonnement aux flux partagés d’autres utilisateurs.

Importation et exportation d’un ensemble de flux à partir/vers d’autres agrégateurs (format OPML)

Points faibles

La consultation devient ardue  s’il y a trop d’onglets ou de flux par onglets Interface peu séduisante.

Conseils

Limiter le nombre de modules d’un onglet afin d’avoir une vue globale de l’ensemble de ce dernier sans avoir recours à la molette.

Ne pas surcharger d’onglets (pas plus d’une ligne) 

=> Idéal pour une première approche de la veille par flux RSS et pour une communication « grand public »
Pour utilisateurs avancés ou pour un usage avancé

=> Idéal pour la gestion d’un nombre très important de flux et de thématiques différentes, et pour la veille de groupe.

Tutoriels

sur Youtube

sur Youtube

Catégories :Boîte à outils, CDI, Etudiants 2.0 Étiquettes : , , ,

Notions juridiques rattachées au droit d’auteur

La question du droit d’auteur est soulevée de deux façons dans le processus de recherche :

  1. au cours de la recherche pour confronter et enrichir les sources par l’exploitation de travaux dont le chercheur n’est pas l’auteur,
  2. à la fin de la recherche lors de la publication des résultats.


Voici un petit rappel des notions juridiques qui sont alors en jeu :

  • Copyright: vise à protéger l’oeuvre. C’est un « droit exclusif que détient un auteur ou son représentant d’exploiter pendant une durée déterminée une oeuvre littéraire ou artistique » (Médiadix). Il nécessite un dépôt. => préserve droits de l’ayant droit, de l’investisseur (pas de droits moraux).

  • Droit d’auteur : vise à protéger l’auteur et son œuvre. Il comprend des droits moraux inaliénables et imprescriptibles (paternité, divulgation, respect de l’intégrité, retrait) et des droits patrimoniaux portant sur l’exploitation de l’oeuvre soumis à une durée limitée et pouvant être cessibles (représentation, reproduction, suite). Ne nécessite pas de dépôt. => préserve droits de l’auteur.

  • Licence : donne un droit d’usage selon des conditions déterminées. => préserve droits des usagers.

Exemples de licences :

Copyleft : « l’auteur d’un travail soumis au droit d’auteur donne la possibilité à un utilisateur de copier, d’utiliser, d’étudier, de modifier et de distribuer son œuvre à sa guise, dans la mesure où ces possibilités restent préservées pour les autres. » (Wikipedia)

Licence Creative Commons : protection régissant les conditions de réutilisation et de distribution à partir d’une combinaison binaire de critères : commercial/non commercial (NC ou ) ; modifiable/non modifiable (ND ou ) ; créations dérivées à partager selon la même licence (SA ou ) / licence au choix du créateur final. A cela s’ajoute la mention de paternité obligatoire (BY ou ou )


  • Domaine public : regroupe les biens intellectuels qui ne sont plus protégés (sauf droit moral), au terme d’un certain délai, par les diverses lois liées au droit de la propriété intellectuelle. Il permet l’accès public, la réutilisation, y compris marchande, sans demander d’autorisation, dans le respect du « droit moral ».




Comment les reconnaître ?

Si aucune mention n’est faite (ou « tous droits réservés »), le contenu est sous droit d’auteur. Ce dernier contrôle l’accès et la diffusion de son oeuvre. Sa réutilisation doit être soumise à son approbation préalable. Cependant l’auteur ne peut s’opposer au droit de courte citation dans la mesure où les sources sont explicitement indiquées et que l’usage a un caractère « critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information » (Art. L 122-5 du Code de la propriété intellectuelle).

Le copyright, quant à lui, est désigné par ©.

Les licences Creatives Commons se reconnaissent par leurs sigles composés :

ou CC – BY => Attribution

(donc possibilité de modifier, commercialiser et/ou changer la licence du produit réutilisé)

ou CC – BY – NC => Attribution, Non commercial

(donc possibilité de modifier et/ou changer la licence du produit réutilisé)

ou CC – BY – NC – ND => Attribution, Non commercial, Pas de modification

(donc possibilité de changer la licence du produit réutilisé)

ou CC – BY – NC – SA => Attribution, Non commercial, Partage selon licence identique

(donc possibilité de modifier le produit réutilisé)

ou CC – BY – SA => Attribution, Partage selon licence identique. Correspond également au Copyleft, symbolisé par le symbole du copyright retourné .

(donc possibilité de modifier et/ou de commercialiser le produit réutilisé)

ou CC – BY – ND => Attribution, Pas de modification

(donc possibilité de commercialiser et/ou changer la licence du produit réutilisé)

Catégories :CAPES doc, Etudiants 2.0 Étiquettes : ,

Conférence : Veille informationnelle et identité numérique du doctorant 2.0

Dans le cadre des séminaires de l’ENeC, une conférence intitulée

« Veille informationnelle et identité numérique du doctorant 2.0 :

Quels outils pour optimiser sa recherche et la diffusion de ses travaux ? »

aura lieu le mercredi 30 mars 2011, entre 18h et 20h, salle 303, à l’Institut de Géographie (191 rue Saint-Jacques, 75005 Paris).


Objectifs :

  • Savoir comment et pourquoi maîtriser son identité numérique de chercheur
  • Connaître des outils permettant d’améliorer sa veille informationnelle.


Contenus :

L’intervention s’articule autour de deux points : la veille informationnelle et l’identité numérique du doctorant.

1. Des outils de veille : maîtriser les flux d’information

  • Qu’est-ce que la veille,
  • Présentation des flux RSS et des agrégateurs
  • Présentation des alertes
  • Le « social bookmarking »
  • Outil de gestion bibliographique

2. L’identité numérique du chercheur : de l’utilité et de la manière de faire connaître ses travaux

  • Quelques notions juridiques sur les licences
  • Le libre accès : auto-archivage et archives ouvertes
  • Les réseaux sociaux professionnels




Support de la conférence :

Carte heuristique dynamique en ligne (CTRL + pour zoomer, CTRL – pour dézoomer). Téléchargeable également en pdf.

Catégories :Etudiants 2.0 Étiquettes : ,