Archive

Archive for the ‘CDI’ Category

Panorama des publications des professeurs-documentalistes sur le web : infographie des résultats de l’enquête

A la suite de l’appel à communication de l’APDEN pour le congrès national du 22 au 24 mars de Grenoble, je vous ai demandé de répondre à un questionnaire pour dresser le panorama des publications des professeurs-documentalistes sur le web. Merci à tou·te·s celles et ceux qui ont pris le temps d’y répondre !

Voici l’infographie détaillant les résultats obtenus. Et pour plus de précision, rendez-vous dimanche 24 mars, à 9h, dans la salle de conférence modulable !

infographie_prof-doc_vs_dame-du-cdi

Vous pouvez également voir l’infographie en mode présentation et avec interactivité (utile pour mieux voir les pourcentages) sur Piktochart.

Catégories :CDI Étiquettes :

« Profs-docs » vs « dames du CDI » sur le web : panorama des pratiques de publication des professeur·e·s-documentalistes et de leurs représentations #congresAPDEN2019

Du 22 au 24 mars, a lieu à Grenoble le congrès de l’APDEN (association des professeurs-documentalistes de l’éducation nationale). J’interviens aux côtés de Florence Colin, Florian Reynaud (et peut-être virtuellement, Tiphanie Jourdain), lors d’une table ronde autour de la publication, comme pratique professionnelle des profs-docs.

Cette table ronde est réservée aux plus courageux d’entre nous ! En effet, elle est programmée le dimanche matin, à 9h… En voilà une bonne raison de rater le footing hebdomadaire ! 😉

Pour ceux qui auraient besoin d’un argument supplémentaire pour être convaincus de venir nous voir et de nous poser plein de questions, voici le résumé de mon intervention.

_______________

« Profs-docs » vs « dames du CDI » sur le web : panorama des pratiques de publication des professeur·e·s-documentalistes et de leurs représentations

Au-delà du simple catalogue en ligne, nombreux·ses sont les professeur·e·s-documentalistes présent·e·s en leur nom ou au nom du CDI sur le web. Que ce soit via l’outil d’édition de contenus du portail documentaire, de blogs ou de sites web, personnels ou institutionnels, mais également sur les réseaux sociaux, les professeur·e·s-documentalistes disséminent leurs publications en fonction de leurs cibles et de leurs objectifs.

L’examen de ces gestes professionnels, dans leur diversité et indépendamment de la simple différence de cibles, permet de se demander dans quelle mesure les publications des « profs-docs » à destination de leur pairs diffèrent-elles de celles adressées à ceux qui continuent encore souvent de voir en eux·elles « la dame du CDI ». En quoi les modalités de publication issues de ces deux postures, individuelle et institutionnelle, reflètent-elles les enjeux du métier et de ses représentations ?

Pour identifier les modalités de ces situations d’énonciation, plus de 200 professeur·e·s-documentalistes ont répondu, en 2011, puis en 2018, à un questionnaire en ligne. Ces derniers ont été diffusés via les listes de diffusion professionnelles et les réseaux sociaux. Le dépouillement des réponses permet de préciser et d’analyser les outils, les buts, les contextes et les contraintes de publication. Ainsi, il est possible de dresser un panorama des pratiques, des représentations et de l’évolution de la publication sur le web par les professeur·e·s-documentalistes. Il s’en dégage deux types de situations d’énonciation. L’une concerne les publications, au nom du CDI, à destination de la communauté d’établissement qu’elles tentent de structurer en communauté d’intérêt. Elles mêlent alors aux objectifs pédagogiques et de dissémination une démarche identitaire. L’autre rassemble les publications des professeur·e·s-documentalistes optant pour une démarche de mutualisation entre pairs. Elles participent à l’émergence d’une communauté de pratique professionnelle.

_______________

PS : Certains d’entre vous connaissent-ils bien la région ? Auriez-vous des conseils de petits restos sympas et à prix raisonnable pour organiser une contre-soirée au dîner de gala du samedi soir ? (j’aurais bien mis un émoticône « fauchée », poche vide, mais il n’y en a pas… 😐 )

Catégories :CDI Étiquettes :

A vos claviers : répondez à l’enquête permettant de dresser un panorama des publications des profs-docs sur le web

septembre 19, 2018 2 commentaires

Il y a sept ans, vous aviez été nombreux·ses à répondre à l’enquête sur l’identité numérique des CDI, dans le cadre de mon mémoire. Aujourd’hui, pour les besoins d’une publication, j’aimerais mettre cette étude à jour et l’enrichir d’un nouveau pan.

Ce questionnaire de 26 questions s’adresse aux professeur·e·s-documentalistes des E.P.L.E., qu’ils aient ou non des espaces et des habitudes de publication professionnelle. Il est anonyme.

Il est scindé en 4 parties.

  • la première permet d’établir le profil des professeur·e·s-documentalistes afin de savoir dans quelle mesure ce dernier influence les modalités de publication
  • la deuxième s’intéresse aux publications que le·la professeur·e documentaliste effectue au nom du CDI, à destination de la communauté de l’établissement
  • la troisième concerne les publications que le·la professeur·e documentaliste effectue en son nom propre, à destination de ses pairs
  • la quatrième interroge notre usage de ces publications

Vous pouvez passer d’une section à l’autre en navigant avec les boutons de bas de page, et ne remplir ainsi que les questions concernant votre situation.

 

Pour répondre au questionnaire, remplissez-le ci-dessous ou dans une nouvelle page. Je vous serais également reconnaissante de diffuser ce lien à vos contacts profs-docs.

Un grand merci pour votre collaboration !

PS : Je publierai évidemment les résultats sur le blog (après quelques mois d’analyse 😉 )

 

Lire la suite…

Catégories :CDI Étiquettes :

Gestion des manuels scolaires dans BCDI : pourquoi ? comment ?

En attendant de pouvoir m’en débarrasser comme Grekova Parrot, les manuels du collège sont gérés avec BCDI, évaluation de l’état et impression de codes-barres compris. Petit retour sur les questions que je me suis posées avant et pendant la mise en place de ce système.

 

Pourquoi informatiser le prêt des manuels ?

Contexte : Quand je suis arrivée dans le collège, il y a 6 ans, les manuels étaient distribués par les CPE. Dans un tableau, avec en première colonne les noms des élèves de toute la classe et en première ligne les disciplines, les surveillants et CPE marquaient dans les cases centrales l’état des manuels remis. La distribution était assez rapide, mais la récupération était chaotique. Comme il était impossible d’identifier à qui appartenaient les manuels, le dernier jour, certains élèves piquaient des livres en réserve pour faire comme s’ils étaient à eux (on avait donc plus de retours que de retournés !), ce qui évitait aux chapardeurs d’avoir à payer un remboursement pour dégradation abusive ou perte. Certains allaient même jusqu’à voler les manuels de leurs camarades, notamment ceux en bon état. J’ai trouvé ça injuste par rapport aux élèves qui prenaient soin de leurs livres. Et quand les CPE ont muté, je m’en suis mêlée !

Dans un premier temps, j’ai tout exemplarisé à la main (aidée avec plus ou moins d’efficacité et de bonne volonté par les surveillants). Le problème, c’est que l’erreur étant humaine, il s’est avéré que parmi les milliers de manuels rentrés dans la base BCDI, une quinzaine de numéros ont été soit inscrits sur deux manuels différents, soit illisibles à la relecture. Ça a donné des couacs, mais les vols et les dégradations ont sensiblement diminué.

 

Pourquoi utiliser BCDI ?

Prendre l’initiative d’exemplariser les manuels, c’était me jeter dans la gueule du loup. Je suis devenue « cheffe manuels ». Alors pourquoi renforcer cette idée en passant par BCDI, le logiciel des profs-docs exclusivement ?

La première année durant laquelle on a expérimenté les manuels (juste pour les 6e), il s’agissait justement de tester et donc d’évaluer si l’exemplarisation permettrait la baisse des vols et des dégradations. Il était donc bien plus facile de faire avec les outils que je maîtrisais déjà et hors de question d’investir tant que l’efficacité n’était pas prouvée.

Cette année, et pour limiter les couacs de l’écriture manuscrite, j’ai voulu passer aux codes-barres. Et comme l’impression et le collage de ces derniers pouvaient se faire par une entreprise extérieure, je me suis dit que c’était l’occasion de passer le relais ! C’était sans compter les habitudes de commande de l’intendante, qui ne voulait pas changer de fournisseur pour les manuels. Le fournisseur en question a un partenariat avec une entreprise proposant un SIGB (système intégré de gestion de bibliothèque). On me propose donc une version de démonstration. Je n’ai pas du tout été convaincue. Le logiciel, même si possiblement accessible en version web (atout pour une connexion hors CDI), n’était pas du tout intuitif, ni multi-session (ou à un prix exorbitant). Or mon but est d’arriver à un partage de tâche avec les collègues. Du coup, retour sur BCDI, dont les fonctionnalités d’emprunt et de retour sont facilement maîtrisables par tout un chacun (cf. les élèves ambassadeurs du CDI).

Lire la suite…

Catégories :Boîte à outils, CDI Étiquettes : ,

Infographie : Bilan d’activités du CDI 2017/2018

Comme chaque fin d’année, la question de dresser le bilan se pose. Le bilan permet de prendre du recul sur ses pratiques, d’avoir une vision d’ensemble des actions engagées et de communiquer sur ces dernières. C’est donc autant un outil pour le professeur-documentaliste lui-même, que pour l’ensemble de la communauté éducative.

Le problème, c’est que faire le bilan est chronophage et qu’en fin d’année, nombreuses sont les tâches à effectuer (récupération des manuels, inventaire, désherbage des archives…). Alors cette année, j’ai visé l’efficience : pas question de rédiger un rapport de 10 pages qui au mieux traînerait sur le bord d’un bureau pour être lu plus tard (cf. Bref, je remets tout à demain), au pire disparaîtrait dans le flot des emails reçus non lus. J’ai donc repris l’idée que des collègues expérimentent depuis quelques années : l’infographie !

 

Avantages : Une infographie ne dispense pas de réfléchir en amont au bilan que l’on a à dresser. La partie auto-évaluation reste nécessaire et primordiale. L’infographie synthétise l’essentiel en se passant des formules littéraires : on perd donc moins de temps à les écrire et à les lire. Par son graphisme coloré, c’est une forme qui attire l’oeil et la curiosité. Enfin, c’est toujours une façon de promouvoir ses compétences en TICE et par rebond de susciter des idées de collaboration pédagogique !

Inconvénients : Tout ne peut être intégré. Des choix sont donc à effectuer : ainsi, pour ma part, pas de mention des axes de la politique documentaire par exemple. Réaliser une infographie reste une tâche longue, afin d’associer au mieux forme et contenu (ici, 2h de mise en forme, à partir d’un modèle de base). Elle peut être difficilement imprimable, si elle n’est pas pensée dès le début en multiple de format A4.

Lire la suite…

Catégories :CDI Étiquettes :

Infographie : Comment les dispositifs numériques renouvellent-ils la médiation documentaire des CDI ?

novembre 1, 2016 1 commentaire

Après ma titularisation, j’avais le projet de mener une thèse. Mais je me suis assez vite rendue compte que mener à bien ce projet était extrêmement chronophage. Or justement ce n’était pas le seul que j’avais en tête. Du coup, je l’ai mis de côté (euphémisme pour dire abandonné).

Ce serait dommage que le travail que j’ai fourni (avant mise en suspension) n’ait servi totalement à rien. Alors je partage ma thèse, dans le sens de « proposition personnelle théorique dont on s’attache à démontrer la véracité ».

infographie : renouvellement de la mediation documentaire  par dispositifs numeriques des cdi, par Claire Cassaigne

Manque encore l’article qui l’accompagne (parce que je ne pense pas aller jusqu’au 300 pages, vous l’aurez compris). Il est dans mes dossiers. Mais devinez quoi ? Je manque de temps pour le retravailler !

Catégories :CAPES doc, CDI Étiquettes : ,

Entrez dans la ProfDocOsphère !

Souvent isolés dans les établissements, les professeurs-documentalistes peuvent rencontrer des difficultés à échanger sur leurs pratiques. Or les outils numériques nous donnent la possibilité de rester en contact et notamment d’enrichir nos expériences grâce à la mutualisation en ligne. Nous sommes ainsi de plus en plus nombreux à nous emparer de ces outils pour échanger, diffuser, créer ensemble, au bénéfice de l’intelligence collective. Reste cependant à améliorer la visibilité des acteurs et des contenus.

C’est en partant de ce constat qu’est venue l’idée de créer un dispositif pour faciliter l’identification de cette communauté d’intérêt et de pratiques, et la diffusion des contenus mutualisés.

Ce dispositif comprend :

  • un annuaire référençant des sites de mutualisation et permettant une recherche interne dans la base de données
  • un flux d’actualités listant les dernières publications des sites référencés
  • une recherche fédérée pour trouver des contenus publiés dans les différents sites référencés

Il y avait déjà la blogosphère et la bibliosphère. Aujourd’hui, à l’occasion de sa seconde jeunesse, Doc pour Docs vous propose d’entrer à votre tour dans la ProfDocOsphère.

N’hésitez pas à inscrire vos sites / blogs !

Bonne découverte !

Catégories :Boîte à outils, CDI Étiquettes :