Accueil > Séances pédagogiques > Classe médias confinée et continuité pédagogique

Classe médias confinée et continuité pédagogique

Après le 13 mars, ma collègue d’histoire-géo, Laura Mougel, et moi avons dû bouleverser le programme que l’on avait établi pour les classes médias de 6e et 5e. Dans le cadre de la continuité pédagogique, nous avons proposé aux élèves différentes activités.

 

  • Les quiz

On a tout d’abord proposé des quiz d’actualité en demandant aux élèves de rester informés, tout en leur rappelant quelques recommandations :

Pendant le confinement, reste informé !
Mais attention : trop d’informations est anxiogène. Cela veut dire que, dans les situations exceptionnelles, trop vouloir s’informer peut augmenter notre stress.
Ne regarde pas les chaînes d’information en continue, mais privilégie les sources que tes professeurs t’ont recommandées : 1jour1actuGivemefiveMonQuotidien
Ces quiz hebdomadaires ont été créés et diffusés avec l’outil « exercice et évaluation » de notre ENT ParisClasseNumerique. Dans chacun d’eux, on a varié le type de questions : vrai/faux, QCM, texte à trous, réponse ouverte. On a également essayé de faire plusieurs rubriques, dont une intitulée « bonnes nouvelles ! » (l’augmentation du nombre de rhinocéros gris ou la baisse de la pollution atmosphérique, par exemple) et « info/intox » dans laquelle il s’agissait d’effectuer des recherches pour valider ou non une information donnée (par exemple, le report des vacances d’été). On a voulu parler d’autres sujets que le covid-19, tels que les élections municipales ou le tremblement de terre en Croatie.
 
Le premier quiz a été rendu par les 3/4 des élèves, le second par la moitié. La plupart des « copies » comportaient peu d’erreurs. Notre but était de les aider à comprendre l’actualité, mais aussi de les tenir informés. Or avec ce système, il faut attendre que le délai pour rendre le quiz soit dépassé afin d’en distribuer la correction. L’actualité n’était donc plus vraiment d’actualité, une semaine après. Le retour était trop lointain et les discussions d’approfondissement impossibles. Bref, nous n’avons pas été convaincues.
 
 
  • Les témoignages

On a ensuite voulu rendre les élèves plus actifs, en leur proposant de réfléchir à l’actualité via son impact sur leur environnement proche. On s’est inspiré du fabuleux travail que fait la ZEP (zone d’expression prioritaire) et de leurs publications sur instagram. Les élèves devaient interroger un proche sur le confinement, après avoir choisi un axe parmi plusieurs proposés. Les 5e devaient en plus choisir une photographie libre de droit pour illustrer leur texte. Après 15 jours de délai, nous avons 8 retours (sur 24 élèves), que nous avons publié sur l’instagram de la classe médias. Nos élèves avaient commencé à s’exprimer sur leurs difficultés à s’organiser face à la charge de travail que l’équipe pédagogique demandait, mais aussi sur les difficultés techniques et matérielles qu’ils subissaient. Avec ma collègue, nous n’avons pas insisté pour le rendu du travail. 

apercu_temoignage

Cliquez sur l’aperçu pour télécharger le PDF

 

  • L’analyse de photo de presse

Dans la continuité, nous avons proposé une deuxième activité de ce type. Il s’agissait de choisir une photographie de presse qui selon l’élève symbolisait  au mieux le confinement, d’expliquer pourquoi et de l’analyser. L’identification de la source était également un travail. Cette fois-ci, nous n’avons eu que 4 retours… postés sur instagram également. Sur cette activité, on a pu plus facilement faire des retours pour que les élèves approfondissent leur analyse. Pour rendre moins chronophage cette activité et peut-être ainsi augmenter le nombre de participants, nous aurions pu proposer plusieurs photographies, tout en autorisant la possibilité d’en choisir une extérieure à la sélection.

apercu_photopresse

Cliquez sur l’aperçu pour télécharger le PDF.

 

  • Des activités synchrones pour remotiver les troupes

Conscientes que nous perdions nos élèves, nous avons voulu tester une nouvelle stratégie. Comme les élèves ont du mal à s’organiser pour dégager du temps pour la classe médias (et on ne peut leur en vouloir !), nous avons réfléchi à des activités qui se feraient sur un créneau défini, plutôt court (moins d’une heure).

On a pensé à un escape game virtuel. Finalement, au vu des problèmes de connexion et de matériel, cela n’a pas été du tout une activité courte… On est parvenu cependant à mobiliser 10 élèves dont certains n’avaient jamais rendu de travail jusqu’à présent. Ils se sont tous montrés extrêmement motivés.

Avec le déconfinement, seule la moitié des élèves de 5e médias suivront en présentiel l’option. Pour l’instant, je n’ai pas réfléchi à ce que l’on y fera.

Pour le distanciel, et en attendant de créer un nouvel escape game, on a décidé de renouveler l’activité quiz, mais en la modifiant pour tenir compte de nos précédentes remarques. On compte faire des quiz kahoot d’une trentaine de minutes, en visio, sur un créneau fixe hebdomadaire. Nos élèves adorent ce type de quiz. Ils ont beaucoup apprécié le fait de pouvoir interagir avec le reste de la classe via la classe virtuelle. Et peut-être pourrions-nous demander aux volontaires, dans un second temps, de préparer chacun une question d’actualité que l’on compilerait pour le kahoot de la semaine ?

Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :