Accueil > Séances pédagogiques > Speedbooking : 5 min pour trouver le livre de sa vie (ou du moins celui des prochaines vacances)

Speedbooking : 5 min pour trouver le livre de sa vie (ou du moins celui des prochaines vacances)

Dans le cadre d’une collaboration avec ma collègue professeur de lettres, Jeannick Prunier, nous avons mis en place une séquence que nous avons plusieurs fois réutilisée, en 4e et en 6e. Il s’agit de faire choisir aux élèves des livres en lecture cursive, sur une thématique commune à la classe. Cette possibilité de choix personnel augmente considérablement le fait que les livres soient effectivement lus (bien qu’on ne soit jamais arrivé à une réussite de 100%…), car chacun peut choisir sans justification selon ses propres critères : nombre de pages, présence d’illustrations, taille de la police, attractivité de la première de couverture, du résumé…

La séquence se compose d’une séance de speedbooking d’une heure en classe entière, suivie d’une autre séance en classe entière pour remettre les livres choisis et expliquer ce qu’est une boîte de lecture, ainsi que les attendus de cette activité. Deux à trois semaines plus tard (i.e. après les vacances), plusieurs séances en demi-groupes sont programmées pour que les élèves présentent leur boîte de lecture aux camarades de classe. Je participe alors à leur évaluation.

Je ne parlerai ici que de la première séance, celle du speedbooking. Vous pouvez cependant jeter un coup d’œil aux documents de présentation et d’évaluation de la boîte de lecture réalisés par ma collègue.

 

 

Lors de la séance de speedbooking, les élèves sont répartis en groupe de 3 à 5 élèves assis ensemble autour d’un même pôle. Le nombre de groupes correspond au nombre de sous-thématiques des livres. Pour débuter la séance, nous expliquons l’objectif de l’heure (choisir parmi une sélection de livres, ceux qui nous intéressent le plus), puis les modalités. A savoir, chaque groupe reçoit une feuille d’énigmes, sur laquelle les membres devront associer chaque énigme à un titre de livre. Chaque élève reçoit également une fiche de vœux personnelle, qui permet de noter un maximum de 5 livres non-désirés, un minimum de 5 livres favoris et un nombre non-restreint de livres neutres. On explique que plus élevé est le nombre de livres « désirés », plus sont maximisées les chances d’obtenir l’un d’eux. Le vidéoprojecteur affiche un compte à rebours (7 min pour le premier tour, 5 min pour les tours suivants), dont la sonnerie indique le changement de sous-catégorie et le transfert des livres d’une table/groupe à une autre. Chaque pile de livres est accompagnée d’une feuille indiquant de quelle sous-thématique il est question, afin que les élèves sachent précisément quelle partie de la feuille d’énigmes remplir. Pendant la séance, ma collègue et moi naviguons de table en table pour aider les groupes (et motiver les troupes). Nous nous chargeons également de rappeler le temps qui passe (« plus qu’une minute ! »), les enjeux (« n’oubliez pas de cocher les livres que vous avez aimés  ! ») et les petits détails d’organisation (« il est temps de rassembler les livres : les piles vont tourner ! »). Finalement, dans tout cela, ce sont nous les plus « speed », à courir partout ! 😀

Une fois la séance terminée, hors temps élèves, ma collègue et moi-même corrigeons les feuilles d’énigmes et attribuons un classement entre elles en fonction du nombre de bonnes corrélations énigmes/titres établies. Les élèves des équipes ayant le plus de points sont prioritaires pour l’attribution d’un livre conforme à leur fiche de vœux. Si nous ne parvenons pas à attribuer un livre désiré à un élève, nous lui demandons de repasser au CDI pour qu’ils choisissent un livre parmi ceux n’ayant pas été attribués ou quelques livres mis de côté car ne rentrant dans aucune sous-thématique (mais restant dans la thématique tout de même !). Quand un livre a été assigné à chacun des élèves, j’enregistre le prêt sur BCDI et donne à ma collègue l’ensemble des livres prêtés pour qu’elle les remette à qui de droit (de prêt). Les élèves ont la possibilité de se « troquer » les livres, mais doivent passer par moi pour l’échange officiel sur la base de prêt.

Cette séquence demande un temps assez long de préparation. En effet, en amont, il a fallu identifier des livres du CDI sur le sujet, en nombre supérieur à celui des élèves à doter. Il a ensuite fallu les regrouper par sous-thématiques et pour chacun d’eux inventer une « énigme ». Ces énigmes peuvent être visuelles (une image, une photographie historique, une oeuvre d’art associées au thème) ou textuelles : jeu de mots sur le résumé ou le titre, incipit… Elles sont ce qui va obliger les élèves à consulter, feuilleter, voire soupeser les livres choisis. Elles ne doivent être ni trop difficiles pour permettre à chacun des livres d’être évalué durant le temps imparti à la sous-catégorie, ni trop faciles car c’est le côté défi qui rend l’activité amusante et qui permet de créer une émulation entre les équipes. Il faut compter environ 1h pour corriger les feuilles, attribuer les livres et enregistrer les prêts dans la base documentaire.

Cliquez sur l’aperçu pour télécharger les feuilles d’énigmes et de voeux au format docx
(thème : héros [extra-]ordinaires en 6e)

BILAN :

La partie speedbooking plaît aux élèves : ils sont actifs et communiquent entre eux. On voit cependant que certains groupes parviennent plus facilement à s’organiser en se répartissant les tâches et les livres à feuilleter. C’est pourquoi il est utile de laisser plus de temps pour le premier tour, afin que chaque groupe comprenne concrètement en quoi consiste l’activité et comment la mener à bien.

Pour faciliter la séance, il est important d’avoir préparé en amont les piles de livres accompagnées d’un libellé de sous-thématique. Imprimer la correction facilite grandement l’organisation, d’autant plus quand toutes les piles ont été mélangées par erreur juste avant la séance… (vécu !) Avant l’arrivée des élèves, il est préférable de réorganiser l’espace en prévoyant un nombre de pôles (tables) égal au nombre de piles sous-thématiques de livres, ainsi qu’un nombre correspondant de chaises par rapport au nombre d’élèves attendus pour chaque pôle, et bien sûr de préciser « on ne déplace pas les chaises » au moment de la rentrée des élèves en classe !

Pour éviter les déceptions, il faut prévoir plus de livres que d’élèves. Pour une classe de 25 élèves, nous avions ainsi 6 sous-thématiques de 5 livres chacune. Lorsqu’un élève râle sur le livre attribué, on ressort sa feuille de vœux en lui rappelant que c’est LUI qui a choisi le livre…

Sélectionner les livres ensemble avec la collègue de lettres a des avantages, d’autant plus si cette sélection est faite suffisamment longtemps avant le lancement de la séquence et que la prof de lettres est une experte en littérature jeunesse (« Quoi ! Tu ne l’as pas ce livre ?! Mais il est trop bien ! »). Cela permet de passer des commandes pour enrichir le fonds du CDI.

 


Petit aparté pour Laetitia qui le temps d’un trajet Blablacar entre Moulins et Paris a réclamé de façon convaincante de nouveaux posts à ses interlocuteurs. Message transmis et bien reçu ! 😉
Catégories :Séances pédagogiques Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :