Accueil > Séances pédagogiques > ROLL : un dispositif de lutte contre l’illettrisme

ROLL : un dispositif de lutte contre l’illettrisme

  • Présentation du ROLL

Le ROLL (réseaux des observatoires locaux de la lecture) est un dispositif de prévention de l’illettrisme, présidé par le professeur Alain Bentolila de l’université Paris Descartes. A l’origine, ce dispositif était destiné aux élèves de primaire, mais depuis quelques années, il s’étend aux collèges.

Le ROLL suit un protocole spécifique. A partir d’évaluations nationales particulières, des petits groupes d’élèves (entre 6 et 9 élèves) sont formés en fonction des difficultés de compréhension identifiées. Par la suite, des ateliers de lecture (Atelier de Questionnement de Textes) suivis d’exercice de remédiation sont proposés aux élèves. Au cours de l’année, deux autres évaluations nationales permettent de mesurer les progrès et d’adapter les groupes si nécessaires.

 

  • L’AQT : atelier de questionnement de texte

L’AQT consiste à faire lire aux élèves un texte de fiction ou un documentaire, plus ou moins long en fonction des difficultés des élèves. Après avoir distribué le texte, les élèves ont 15-20 min pour le lire individuellement. A la fin de la lecture, ils retournent leur feuille puis donnent à l’oral les éléments qu’ils ont retenus. En début d’année, le professeur peut guider la mise en commun en posant quelques questions : est-ce une fiction ou un documentaire ? Quelles questions se poser en cas de fiction (qui, quand, où, quoi) ? Quelles questions se poser en cas de documentaire (thème, nombre de parties, titres et sous-titres) ? Il s’agit d’acquérir une méthode pour retenir l’essentiel du texte. Après avoir noté au tableau ce qui a été retenu par les élèves, les textes distribués sont de nouveau lus silencieusement. Sur le tableau, le professeur écrit pour chaque élément de sens le numéro de ligne correspondant. Les contresens et les désaccords sont identifiés et solutionnés. Au final, le professeur relit à haute voix le texte.
Voir la vidéo pour en savoir plus sur le déroulement du ROLL.

L’AQT vise la construction de sens grâce à la mise en commun et à la confrontation de ce qu’a compris chacun des élèves à la lecture du texte. Le professeur a pour rôle de retranscrire au tableau ce qui a été reconnu, les désaccords de compréhension, ainsi que les contresens (sans les signaler comme tels). Il ne s’agit pas de retranscrire les détails, mais d’avoir le sens global, les différentes étapes de l’histoire (fiction) ou de l’argumentaire (documentaire).

 

  • La remédiation

Pour entraîner les élèves à déjouer les pièges de la lecture, des exercices de remédiation sont proposés en deuxième heure. On peut les faire travailler sur différentes difficultés de compréhension : le vocabulaire, les inférences (l’implicite d’un texte), les chaines anaphoriques (expressions pour éviter les répétitions ; ex : le chien, il, l’animal, celui-ci…), les connecteurs logiques… Ces exercices peuvent être plus ou moins liés avec le texte vu en AQT.

 

  • L’ARI : activité de recherche d’information

A l’aide d’un document, les élèves doivent répondre à un questionnaire. Différents types de tâches sont proposés : choisir parmi plusieurs réponses, trouver l’intrus, compléter, écrire la réponse.

 

  • Le ROLL au collège : organisation pratique

C’est la deuxième année que je fais partie de l’équipe ROLL du collège. La première année, une classe de sixième avait été spécialement formée sur les difficultés de compréhension des élèves. Les évaluations nationales nous avaient permis de diviser la classe en 3 groupes de niveau. Deux heures par semaine, un prof de lettre, un prof d’histoire et moi-même prenions un groupe. Le prof de lettre centrait sur la compréhension des textes de fiction ; celui d’histoire sur les documentaires ; moi j’en profitais pour promouvoir le fonds des périodiques du CDI (fiction : j’aime lire ; documentaire : Géo Ado, Okapi, La Hulotte). A chaque vacances, nous échangions nos groupes.

Cette année, nous avons élargi le dispositif à une cinquième. Un prof de lettre, un d’histoire et un de SVT nous ont rejoint. Le premier trimestre nous avons travaillé tous ensemble, sur un même thème et une progression commune. De septembre à novembre, il s’agissait de l’école. De novembre à décembre, la thématique était l’ours. Ce travail collaboratif nous a permis de varier nos supports et de profiter de l’expertise de chacun (tableau à double entrée en SVT, notamment). Mais aux deuxième et troisième trimestres nous avons repris une progression personnelle car les élèves de sixième et de cinquième n’avaient plus du tout le même niveau.

 

  • Le prof-doc dans tout ça ?

Les plus : Je profite du ROLL pour promouvoir le fonds du CDI aux faibles lecteurs : notamment les périodiques et les petits livres « top chrono » (collection Petite poche de Thierry Magnier et Mini Syros). Le ROLL permet un véritable travail d’équipe pluridisciplinaire (le pendant, c’est de nombreuses réunions de concertation).

Les moins : Le CDI est fermé réservé 2h par semaine pour 8 élèves… Préparer les AQT et les exercices de remédiation prend beaucoup de temps, d’autant plus que je ne suis pas experte en français et je ne me sens pas très légitime sur les questions d’inférences, d’anaphores etc. Cependant, une fois le premier trimestre chargé en préparation terminé, les autres sont plus légers car les textes sont « recyclés » pour les autres groupes.

 

  • Progression et séances ROLL

Au fur et à mesure de l’avancée, les textes sont de plus en plus longs. Il y a quasiment autant de fictions, que de documentaires et d’ARI.

  •  séance 1 : AQT fiction « L’Homme qui ne possédait rien« , Jean-Claude Mourlevat (Petite Poche) + remédiation*
    *Ici, il s’agit de faire comprendre que la première chose à faire est de lire toutes les consignes. Après 30 min, on corrige, en commençant par lire toutes les consignes. Ensemble on fait donc l’exercice n°10, issu de Lector, lectrix, par Rolland Goigoux et Sylvie Cèbe
  • séance 2 : AQT documentaire « Les dieux égyptiens« , Images doc + ARI : « L’histoire de l’Egypte ancienne« , Mon quotidien
  • séance 3 : AQT fiction  « Enquête à l’école« , J’aime Lire + remédiation
  • séance 4 : AQT documentaire « Hérodote« , Le Petit Léonard + remédiation
  • séance 5 : AQT fiction « L’invitée royale« , J’aime lire + remédiation
  • séance 6 : AQT documentaire « Le maillot jaune du printemps« , La Hulotte + ARI : « Le mammouth« , Mon quotidien

 

  • Autres ressources

Après s’être créé (gratuitement) un compte, il est possible d’accéder à la base des ressources du ROLL sur le site de Paris Descartes. Vous y trouverez  des AQT, ARI et exercices de remédiations mutualisés (dont l’ensemble de la progression sur l’Ours, réalisé par l’équipe du collège), ainsi que des fiches techniques pour créer vos propres ressources et des articles théoriques sur la lecture. Grâce à ce site, vous aurez accès aux évaluations nationales. Il suffit ensuite de rentrer les résultats en ligne pour qu’un descriptif des difficultés et des propositions de groupe de niveaux s’affichent.

Je ne m’en sers pas encore, mais le prof de lettres ne tarit pas d’éloge sur le logiciel Lisi qui permet d’évaluer le degré de difficulté d’un texte (vocabulaire et syntaxe, du CE2 à la 5e). Il est téléchargeable sur le site du ROLL Descartes.

About these ads
Catégories:Séances pédagogiques Mots-clés : ,
  1. Pukka
    juin 19, 2014 à 10:56

    Bonjour,

    Comment avez-vous sélectionné les élèves de 5e?

    • juin 26, 2014 à 18:11

      Bonjour,
      Pour les 5e, cette année, c’était une montée de classe (les 6e ROLL de l’année dernière). Mais les profs en charge des 5e ont dit que les élèves ne s’étaient pas très investis dans le ROLL cette année, car ils avaient trop l’impression de déjà vu.
      Du coup pour l’année prochaine, on a choisit une classe de 5e qui n’a pas fait de ROLL en 6e, mais dont on a diagnostiqué des problèmes de lecture au cours de cette année.
      Normalement, nos 6e ROLL sont recrutés sur l’avis des instits de CM2 : ils sont désignés comme ayant des problèmes de lecture en primaire.

  2. juillet 7, 2014 à 16:32

    Nous commençons avec le dispositif ROLL l’an prochain avec nos 6 classes de 5ème. On m’a demandé de « m’occuper » des autres élèves pendant que la prof de français avait un groupe de 8 (le même toute l’année) J’ai bien rit… et j’ai dit non !
    (j’ai déjà les 5ème en EMI et j’ai 10h de séances hebdomadaires dans mon edt sans parler de tous les projets que j’ai déjà en tête)

    • juillet 7, 2014 à 21:01

      Je rencontre un problème similaire. J’ai négocié pour que l’année prochaine soit pour moi la dernière de ROLL. Je veux pouvoir monter d’autres projets! Ça bloque tout de même 2h hebdomadaires (parmi les heures fixes dans mon emploi du temps), alors que mon « expertise » en info-doc n’y est pas requise (cf. le sentiment d’illégitimité dont je parle dans l’article). Autant que mes compétences soient réellement exploitées. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai beaucoup de mal lorsqu’on me demande de « babysitter » les élèves…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 70 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :