Accueil > CAPES doc, Etudiants 2.0 > Identité numérique : définition et enjeux

Identité numérique : définition et enjeux

Par identité numérique, on désigne l’ensemble des informations associées à une personne, une entreprise ou une institution, disponibles et/ou mises en scène sur Internet.

 

Avec le Web 2.0 et l’accroissement exponentiel de l’implication des internautes sur la Toile (au travers des blogs, wikis, réseaux sociaux, plateformes d’échange…), les traces informationnelles se multiplient au quotidien, que ce soit sur les sites hébergeurs de ces services ou sur les moteurs de recherches les indexant.

Parmi ces traces, Fred Cavazza distingue les « données formelles (coordonnées, certificats…) » et les données « informelles (commentaires, notes, billets, photos…) ». Ces deux types de données forment, selon diverses modalités, des facettes composantes de l’identité numérique de l’internaute – cette dernière étant perçue comme un puzzle.

Les différentes composantes de l'identité numérique

Il faut de plus différencier (selon Yves Jeanneret) :

  • les indices : signes témoignant d’une action ou d’un usage passés dont ils sont les conséquences,
  • les inscriptions : indices intentionnellement inscrits sur des supports dans le cadre d’une pratique privée,
  • les tracés : inscriptions ayant pour fin intentionnelle la publicité (c’est-à-dire le fait de  les rendre public).

 

Au travers de cette distinction, c’est l’état de conscience de l’internaute qui est questionné. En effet, ces traces peuvent être publiées activement par l’utilisateur (notamment pour avoir accès à des services personnalisés) ou collectées passivement sans que ce dernier en ait pleinement conscience (pour les publicités ciblées par exemple). Dès lors, gérer son identité numérique, c’est être attentif à l’ensemble de ses composantes.

 

La problématique de l’identité numérique soulève ainsi les questions de la gestion et de la sécurité des données personnelles.

Elle relève alors (entre autres) d’aspects :

  • technologiques : quelles protections techniques ?
  • légaux : quels textes juridiques légifèrent sur leur stockage, leur gestion et sur leur usage par un tiers ?
  • sociaux : faut-il repenser la notion de vie privée comme le suggère Mark Zuckerberg ?
  • éducatifs : quelle éducation à la gestion de l’identité numérique ?

Pour l’aspect juridique, en France, l’année 2010 est marquée par l’élaboration de deux chartes à l’initiative du gouvernement : la Charte du Droit à l’oubli numérique dans la publicité ciblée (30 septembre) et la Charte du Droit à l’oubli numérique dans les sites collaboratifs et moteurs de recherche (13 octobre). Bien que ces deux textes n’aient été signés que par une dizaine d’entreprises chacuns et que les « grands » du Web, tels que Facebook et Google, n’en fassent pas partie, on peut considérer que ces chartes constituent une première étape vers l’instauration d’un droit à l’oubli numérique.

 

A lire aussi :

About these ads
  1. Pas encore de commentaire.
  1. décembre 9, 2012 à 17:39
  2. mai 6, 2013 à 13:51
  3. février 7, 2014 à 10:49
  4. septembre 29, 2014 à 12:58

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 67 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :